Jours de joie…..

Joie de voir les projets avancer,
Joie de voir les paroissiens se mobiliser pour diffuser le futur canard paroissial,
Joie de voir l’équipe de rédaction mettre au point le numéro 1,
Joie de voir parents et enfants heureux et impliqués dans le dimanche d’initiation,
Joie de se retrouver pour l’eucharistie dominicale dans la foulée de cette rencontre,
Joie de voir un jeune de l’aumônerie amener un copain non baptisé avec tout plein de questions,
Joie du partage des conseils de communauté,
Joie de l’amitié et de la confiance qui peu à peu se tissent et prennent de l’ampleur….
Publicités

A mon prédécesseur….

Lorsque j’étais séminariste, nous nous demandions souvent comment se vivrait notre ministère dans les années à venir face à la chuite annoncée du nombre de prêtres. Et alors, 20 ans après ? Aujourd’hui, je suis curé. Deux prêtres sont mes auxilaires. Jeudi soir, lors de la galette des rois et les voeux de la paroisse, je leur disais :

Cette année fut aussi marquée par l’inquiétude quant à la santé de mes deux frères prêtres auxiliaires. Nous savons le combat qui est le votre,  vous savez l’amitié et le soutien qui est le notre. Et c’est dans ces moments là que nous mesurons qu’il nous faut servir le Christ et l’Eglise avec nos forces, mais aussi avec nos fragilités. Bon courage à tous les deux.

Concrètement, comment allons-nous faire ? Le corps sacerdotal est âgé, fragile, parfois malade. Daniel se bat pour retrouver la santé. Marcel, peu à peu, s’enfonce dans ce mal qui atteind son cerveau. Semaines après semaines, nous le voyons perdre ses capacités, y compris dans la célébration de la messe; nous le sentons aussi dans la souffrance parce que conscient qu’il ne peut plus excercer son minstère de pasteur qu’il a si bien rempli durant ces nombreuses années (par deux fois, je suis devenu son successeur, pouvant ainsi mesurer la marque qu’il laissait en partant !!)

Samedi soir, laissant les lumières de sa maison, sans fermer la porte, il est parti dans les rues de la ville. Son frère, son neveu, les prêtres de Granville, la soeur de la paroisse, tous nous nous sommes mis à le rechercher dans la nuit…, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin !! Nous le retrouvons finalement hospitalisé, ramassé par les pompiers dans une petite ruelle du vieux Granville.

Marcel doit être maintenant placé en maison spécialisée. Une nouvelle étape de sa maladie vient d’être franchie. C’est le coeur serré que je suis rentré de chez lui, dimanche, tant le mystère de cette maladie d’Alzeimer semble implacable.

Merci Marcel pour ce que tu as semé, et particulièrement à Condé Sur Vire et ici, dans la paroisse Notre Dame de la Baie. Je sens combien l’attachement des paroissiens est fort pour toi.

PS : Marcel est à droite sur la photo.

Belle année paroissiale à tous !!

Quelle belle semaine en paroisse ! Des qui rendent heureux un encore jeune curé.

Jeudi soir, ce sont plus de 100 paroissiens qui se sont retrouvés pour une galette des rois et les voeux de la paroisse. Occasion de porter un rapide regard sur l’année écoulée, de poser un autre petit regard sur demain, et surtout de dire merci à chacun pour son engagement, quel qu’il soit, au service de la communauté paroissialle. Joie et simlplicité de cette rencontre, joie de se retrouver de chacune des communautés qui composent la paroisse Notre Dame de la Baie.

Une semaine également de mise en place du chantier qui m’occupe ces jours : la naissance prochaine d’un nouveau journal paroissial. « En Eglise au Pays de la Baie » va voir le jour fin mars. 4 numéros par an qui seront distribués dans toutes les boites aux lettres de la paroisse. Un nouveau chalenge missionnaire !! En début de semaine, le Conseil Pastoral a réflechi avec enthousiasme au pojet de charte rédactionnelle, le lendemain, de nombreuses bonnes volontés sont venues pour la mise en place d’un réseau de diffuseurs (ce n’est pas le tout d’avoir un nouveau journal, encore faut il le dsitribuer partout !) Un référent par commune a été trouvé, reste maintemant à organiser le quadrillage.

Et hier soir, après la prière oecuménique à ST Nicolas de Granville, mes paroissiens, un peu déçus ne n’avoir pas été acceptés pour le repas, m’ont proposé un petit resto en ville. Voilà donc une belle semaine qui s’achève de manière improvisée autour d’une pizza sur le port de Granville.

Il fait bon d’être curé en bord de mer !!!

Bienheureux JP2

Comme pour beaucoup, Jean Paul II aura marqué mon adolescence et mes premières années de ministère.

Je me souviens du jour extraordinaire de son éléction.  Je devais être élève en 3ème, et nous attendions avec beacoup d’interêt cette fumée blanche. Et la « croix se lève à l’est » ! Dans le contexte de l’époque, c’était un signe prophétique d’une force incroyable.

Puis il y eut la Pologne, et la liesse populaire lors du retour de ce pape dans son propre pays, commençant à faire trembler les régimes politiques de l’autre côté du mur.

Ce fut aussi ce tragique 13 mai avec l’attentat Place St Pierre. Entre espoir et incompréhension, les médias de toute la planète nous faisaient vivre ces moments en direct. Je me souviens avoir ainsi échappé à un cours particulier de math !

Jean Paul II, c’est pour moi aussi sa venue en France. J’étais Pionnier et faisais partie d’une haie d’honneur au sortir de la basilique de Lisieux. Ce furent les JMJ. Ce fut cette figure si médiatique et si présente jusqu’à son dernier souffle.

Là encore, quels moments impressionnants avons-nous vécus !Sa mort en direct allait nous laisser orphelin. C’est en plein coeur de la Marche Pascale qui nous réunissait à Condé Sur Vire que nous avons appris la nouvelle. 21h38. Je me souviens de l’étonnement des jeunes de nous voir (nous les prêtres et les animateurs) si touchés par ce départ. Sans doute ne mesuraient-ils pas combien il avait pu marquer l’Eglise, n’ayant comme image de lui qu’un vieillard souffrant.

Etonnement le dimanche que de voir les drapeaux de la ville de Cherbourg en berne, étonnement d’avoir été interviewé sur NRJ, étonnement d’avoir reçu d’un petit musulman, élève du collège St Jo des condoléances : « pour ton pape qui est mort !! » L’envie de partir à Rome me prit alors, mais les directeurs des ecoles catholiques voulaient que l’on marque l’évènement. Sans doute la seule fois où j’ai eu à célébrer avec autant de jeunes dans l’église du Voeu archi-comble. Emotion.

Aujourd’hui, j’apprends la nouvelle : Jean Paul II sera béatifié le 1er mai prochain. Merci Seigneur d’avoir donné un tel pasteur à ton Eglise.

Digital Native

Non ce n ‘est pas un nouveau groupe pop catho à la mode. Nous sommes sur un nouveau continent. Le Continent Digital. Et contrairement à la vraie (?) vie, ce sont les plus jeunes qui en sont les natifs : on vous appelle Digitals Natives. Vous tous, jeunes qui êtes nés une souris d’ordinateur à la main et un disque dur quelque part dans le cerveau. Et du coup, c’est vous qui devenez nos maîtres et nos formateurs, nous les Digitals Immigrants qui devons tout apprendre de ce Nouveau Monde si exaltant !

Et donc, je pianote sans jamais avoir fait de musique, je surfe sans être sportif, j’adore me balader sur la toile, alors que dans ma maison, je n’aime pas trop voir les araignées gagner du terrain.

Je tachte, je twitte, j’ai des amis qui sont des amis sans être (tous) vraiment des amis, Prions en Eglise est sur une application de mon Iphone, je « reseautte », je me connecte, j’achète et je vends et parfois même je beugue… Bref, comme les missionnaires partant à l’autre bout du monde pour porter l’évangile, il me faut, moi aussi, apprendre un nouveau langage, entrer dans une culture qui ne fut pas celle de mon enfance.

Et du coup, modestement, avec d’autres, j’essaie de me frayer une place sur ce Continent passionnant. A quand une paroisse Notre Dame de la Toile ou Saint Paul le Webmaster ?

Noël sur le continent numérique

No

Nouvelle année !

Qu’elle soit belle pour chacune et chacun de vous !

Une nouvelle année qui commence, pleins de projets et de rêves dans la tête et le coeur.

Pour ma part, cette année sera marquée par l’anniversaire de mes 20 ans ! Et oui, le 23 juin 1991, je recevais l’ordination des mains de Mgr Jacques FIHEY. Ce sera sans doute l’occasion sur la paroisse de faire une fête des vocations. Deux autres prêtres fêtent un jubilé : 60 ans de sacerdoce pour l’un, 50 pour l’autre !!

Et puis quelques projets paroissiaux vont avancer : l’aménagement du choeur de l’église de St Pair se poursuit. Celui de Jullouville verra une nouvelle sono. Janvier devrait voir arriver un mobilier liturgique tout neuf. Un nouveau journal paroissial va voir le jour en Mars : « En Eglise au Pays de la Baie ». Le permis de construire pour l’aménagement de l’accueil paroissial est déposé. J’espère des travaux avant l’été….

Après, c’est promis, faudra se calmer !

Nowell !!

Qui me connait sait combien j’aime/j’aime pas cette période de l’année ! La nuit tombe vite, les journées sont sombres, c’est la courses effrénées aux courses, cadeaux en tout genre et foie gras à tous les repas !

Les préparatifs vont bon train en ce temps de l’Avent. Il faut mettre au point les célébrations de Noël. Une même trame pour toutes les communautés mais qui doit pouvoir s’adapter aux compétences et savoir faire de chacune. Qui animera, quels figurants pour le mime (tout simple), quels chants…. ? Et plusieurs réunions/coup de fil/mail/ plus tard, le jour J arrive. Pour ma part, deux célébrations : dans le froid de Jullouville (chauffage en panne) et dans la tièdeur toute relative de St Pair (chauffage qui décidement a bien du mal à chauffer !!). Eglises pleines, tout plein d’enfants et de familles à 18h00, un peu moins à 22h30, c’est la tendance actuelle !!

Entre temps, il a bien fallu répondre au journaliste, et lui dire combien Noël était une fête formidable, extraordinaire !!

Et le jour tant attendu arrive : le lendemain de Noël ! Bon je dois reconnaitre que j’ai passé d’excellents moments, entre les amis cherbourgeois, saint lois et coutançais, j’ai pu revoir tout plein de monde…

Alors, à l’année prochaine !!!

Banque

Aujourd’hui Eric Cantona nous demande d’aller retirer tout notre argent de nos banques. Il a annoncé pour sa part un geste symbolique fort : il va lui-même retirer…. 1 500 € de sa banque !!!! Son argent de poche pour les 2 prochains jours ???

Moi je vais en profiter pour aller déposer deux petits chèques !

Un dimanche en paroisse

Dimanche matin, 9h00, je pars sous la pluie pour rejoindre la communauté  de Carolles, à l’autre extrémité de ma paroisse. Que vais-je y trouver ? Ce matin, c’est un messe commémorative pour la guerre d’Algérie. Une messe demandée par les associations du canton de Sartilly (ma paroisse est sur deux cantons !)

Portes drapeaux, anciens avec toutes leurs médailles, un maire et un président de la communauté de commune, un commandant de Gendarmerie et…. un clairon. Je jouerai un petit morceau à l’élévation, Mr le curé !! Euh…. oui, si vous voulez ! L’important dans ces moments est de  ne pas se laisser gagner par un fou rire. Le morceau était-il adapté ? En fonction de ce que chantaient certains anciens après la messe, j’en doute ! Mais bon, le Seigneur accueille la prière de chacun !

Ensuite, direction St Pair pour la messe de 11h15. Là, c’est la première messe avec le nouvel estrade, tout neuf, fini de la veille au soir. Un espace liturgique plus grand, plus clair… Tout le monde semble content. Nous attendons maintenant le nouveau mobilier.